Partagez | 
 

 Un autre serment qu'Hippocrate [Kate Kane] [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avatar : Christian Bale
avatar
The Dark Knight
Bruce Wayne
MessageSujet: Un autre serment qu'Hippocrate [Kate Kane] [Abandonné]   Sam 24 Déc - 15:33

Un autre serment qu'Hippocrate



Depuis une semaine, les patrouilles du chevalier noir étaient fréquemment rythmées par des rencontres d'un genre nouveau : celles de criminels qu'il se souvenait parfaitement avoir neutralisés (généralement pour longtemps) et qu'il retrouvait à nouveau en état de commettre les pires exactions. Violeurs, kidnappeurs, hommes de main d'un super-vilain, Batman se rappelait distinctement leur avoir démis une épaule, fracturé plusieurs articulations, ou traumatisé un membre. Le combattant du crime maîtrisait depuis longtemps les blessures incapacitantes, et savait qu'on ne se remettait pas en quelques jours des corrections qu'il distribuait aux malfrats. Ce qui ne pouvait signifier qu'une chose, et elle était inédite.

Apparemment, quelqu'un avait décidé de devenir "soigneur pour criminels", à Gotham, tel un docteur déviant. Bruce le vérifiait encore ce soir, où, depuis la voie des airs, il avait surpris l'artiste délirant Daedulus Boch, sur le point de créer une de ses "œuvres" issues de visions hallucinatoires – des créations sanglantes et épouvantables, que Daedulus ne pouvait s'empêcher de concrétiser. Lors de leur dernier affrontement quatre jours auparavant, Boch ne pouvait plus s'appuyer sur son genou droit, et avait une luxation de la mâchoire. Mais cette nuit, l'afro-américain psychotique respirait la bonne santé ; pire : Batman lui avait déjà écrasé les phalanges, et abattu un coude dans les côtes, sans observer de réaction. Daedulus demeurait un piètre adversaire ; le Détective esquiva sans mal son poing, bloqua la lame de l'artiste, et le repoussa contre un mur. Cependant, la situation risquait d'empirer.

Qui t'a soigné ? Demanda sévèrement l'homme au masque de chauve-souris, en ne recevant que des gloussements pour réponse.

Le sculpteur fou se contenta de lui bondir dessus en hurlant. Batman roula hors de portée, le laissant s'aplatir à terre dans un bruit sourd. Bruce constata que Daedulus venait d’atterrir sur son mauvais genou sans tressaillir, et grimaça. Boch ne pouvait qu'être sous anti-douleurs, et à forte dose, si le combattant du crime tenait compte du nombre de coups que son ennemi délirant avait encaissé sans broncher. Si la personne responsable s'amusait à remettre sur pied des malfrats avec une expérience du combat, et qu'elle leur fournissait des anesthésiques chirurgicaux, les rues de Gotham ne tarderaient pas à être envahies de criminels insensibles à la douleur, qu'on ne pouvait pas neutraliser pour plus de quelques jours.

QUI ? Explosa le chevalier noir, en bloquant son adversaire contre un mur.

Daedulus commença par se débattre, avant de se figer soudainement. En un instant, son comportement passa du tout au tout, et il se mit à gémir misérablement. Bruce comprit que les anti-douleurs commençaient à ne plus faire effet, et fit en sorte d'empêcher que son prisonnier ne puisse gober de nouvelles pilules. Au supplice, Boch hurla une simple phrase, avant de se perdre en sanglots. Satisfait, Batman l'envoya rouler à terre, sans le priver de ses calmants. Même sous anti-douleurs, l'artiste fou ne pourrait plus s'en prendre à personne avant une semaine... Sauf si on lui prodiguait des soins médicaux.

Alfred, il faut prévenir tout le monde : quelqu'un s'occupe de remettre sur pieds les criminels de Gotham. Tout truand mis hors d'état de nuire doit jusqu'à nouvel ordre être considéré comme possiblement toujours actif, et certainement sous médication lourde. En plus de les soigner, quelqu'un leur fournit d'importantes doses d'anti-douleurs. Gronda le milliardaire d'un ton lugubre, en visant avec son grappin pour s'envoler vers la portion médiane de la ville.

Je diffuse la nouvelle au plus vite, monsieur. Dois-je lancer des recherches concernant du vol de matériel médical ? Ces anti-douleurs doivent provenir de quelque-part... Peut-être un ancien médecin radié de l'ordre, et qui a une dent contre les justiciers ? Proposa le majordome dans l'oreillette de son protégé.

J'ai déjà pu obtenir une piste : apparemment, notre médecin du crime stationne actuellement son ambulance dans le vieux tunnel de Middle Town. Je m'y rends pour essayer d'en savoir plus, mais il est évident que je vais avoir besoin de renforts. Dites à Kate que je la retrouverai sur place.

Batwoman était le choix le plus logique. Dick avait pour lui son agilité, Tim son intellect, mais ni l'un ni l'autre n'avait l'expérience du corps-à-corps de l'ex-militaire. Et contre des ennemis insensibles aux coups, tout allait être affaire d'endurance et de puissance.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un autre serment qu'Hippocrate [Kate Kane] [Abandonné]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le serment d'Hippocrate
» Le Serment d'Hippocrate (PV)
» Les relations de Kate Kane et de Batwoman
» Kate Kane / Batwoman
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham needs you :: Gotham City :: Middle Town :: Old Steam Tunnel-
Sauter vers: